Le bonheur, 8 semaines déjà

 Full bloom - Kim Jong Hak

Full bloom - Kim Jong Hak

(Le meilleur est à venir)

Cela fait 8 semaines aujourd'hui que j'ai commencé ma nouvelle vie d'entrepreneuse, après 27 ans d'expérience en entreprise.

Effectivement, ça m'a pris du temps, mais ça va. C'est le bon moment pour moi. Et ces semaines ont été incroyablement denses, riches et excitantes.

Quelle aventure !

Dans ce très court laps de temps, certains moments et certaines émotions ressortent particulièrement.

Voici un recueil rapide et partiel de quelques points saillants, afin de garder pour l’avenir le souvenir de cette intensité.

 

Apprendre

Oh, la joie d'apprendre !

J'apprends des choses anecdotiques comme travailler avec un expert-comptable, installer et utiliser du matériel de bureau informatique sans service informatique (ok, là vous me manquez un peu, les amis), concevoir mes propres cartes de visite, naviguer parmi les formalités bureaucratiques liés à la création d'une entreprise, réfléchir à la R&D, à l'identité graphique, et au cycle de vie des services à propos de moi-même, présenter mon projet à la banque... J'ai adoré me plonger dans Squarespace avec un coach, pour apprendre à concevoir et exploiter mon site web toute seule (j’y ai passé un certain nombre de nuits ! et il y a encore un peu de travail).

Quel que soit le sujet, qu'il soit simple ou compliqué, l'apprentissage est une source énorme d'épanouissement. Je continue à grandir… je ne perds pas mon temps sur cette terre. L'expérience de l'inexpérience et les efforts de rattrapage - apprendre de ceux qui connaissent, mais aussi tracer ma propre voie - me font me sentir incroyablement vivante.

 

Partager

 Avec Simone Sloan aux Berlin Change Days

Avec Simone Sloan aux Berlin Change Days

En 8 semaines, j'ai eu l'incroyable opportunité de partager histoires et réflexions avec environ 1200 personnes, via des discours à Berlin, Stuttgart, Leverkusen, Lyon, Annonay, Amsterdam. Ceci n'inclut pas deux autres opportunités à Paris dans le courant de la semaine - et d'autres le mois prochain.

J'y ai parlé d'engagement, de leadership, de diversité, de changement, d'activisme d'entreprise, de courage et plus encore.

Chacun de ces événements a été l'occasion de rencontrer des personnes passionnés, curieuses et stimulantes. Je me nourris de relations humaines, vous pouvez donc imaginer à quel point cette période est exaltante. Entendre certaines de mes idées résonner profondément chez les gens et les aider à voir les choses sous un jour nouveau me rend incroyablement heureuse.

 
Engage with storeis that matter.jpg

Cadeaux

Qu’est-ce qui est mieux : donner ou recevoir ? Les deux, probablement. J'ai reçu tellement de choses au cours de ces premières semaines d'une nouvelle vie, c'est assez énorme.

Je suis reconnaissante à mes anciens frères et sœurs en changement chez Sanofi, qui restent en contact et maintiennent la flamme vivante.

A ma famille pour son soutien, même quand je travaille beaucoup trop tard le soir ou que je voyage un peu trop souvent.

Aux gens en action, organisateurs d'événements - bonjour Holger, Katharina, Villy et Jane, Corinne, Christophe, Maïlis, Shweeta, Didier... - qui m'ont invitée à parler, créant ainsi des moments de réflexion, d'apprentissage et de partage.

À l'équipe exceptionnelle de Kotter pour m'avoir accueillie en tant qu'Affiliée (un honneur qui me rend fière).

À tous ceux d'entre vous qui inspirent mon travail et mon développement, qui m'ont encouragée sur les médias sociaux et qui m'ont contactée.

Puis-je être reconnaissante par avance envers toutes les personnes dont je vais apprendre ou avec qui je vais co-créer dans les mois à venir ? Je sens que ce n'est que le début.

 
So many times.JPG

Liberté

Ah ! ça, c'est assez extraordinaire. Cliché peut-être, mais le sentiment est véritable. Être capable de s'auto-organiser comme on le souhaite, ça n'a pas de prix. Pas de temps perdu à m’apprêter à moins que je ne le décide. Pas d'autres urgences que celles que je me fixe. Responsabilité totale sur ce qui se passe (j'écris ce post au lieu de quelque chose d'autre sur lequel j'avais besoin de travailler aujourd'hui - c'est bon, je trouverai une solution). Aucune permission requise de qui que ce soit. Bien sûr, j'ai besoin de clients pour soutenir mon entreprise, et toutes mes propositions n'ont pas été couronnées de succès jusqu'à présent ; mais c'est un autre type de contrainte, une contrainte passionnante.

J'allais oublier - moins de bureaucrates mesquins et aigris en travers de mon chemin. C'est vraiment délicieux. Comme mon entreprise est axée sur le leadership et l'engagement, je rencontre maintenant surtout des gens pour qui c'est important.

 

J'aurais pu aussi écrire sur le sentiment de force et d'autonomie, l'anxiété de me demander si je serai utile et si j'aurai un impact, ou beaucoup d'autres sentiments qui me viennent à l'esprit en même temps. Mais j'écris ça rapidement avant de passer au reste de tout ce qui m'attend. Je continuerai à observer et à partager en cours de route.

Maintenant, montez le volume et préparez-vous à siffler : par Mathieu Koss, DJ/producteur français. Joan Alasta, c'est ma chanson préférée depuis l'été - "Best is Yet to Come" (“le meilleur est encore à venir”)

Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore le titre de cette chanson ;)